Creation year

2022

1678 record(s)
 
Type of resources
Available actions
INSPIRE themes
Provided by
Years
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Service types
Scale
Resolution
From 1 - 10 / 1678
  • L’aire d’attraction d’une ville est un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, qui définit l’étendue de l’influence d’un pôle de population et d’emploi sur les communes environnantes, cette influence étant mesurée par l’intensité des déplacements domicile-travail. Le zonage en aires d’attraction des villes succède au zonage en aires urbaines de 2010. Une aire est constituée d’un pôle et d’une couronne. - Les pôles sont déterminés principalement à partir de critères de densité et de population totale, suivant une méthodologie cohérente avec celle de la grille communale de densité. Un seuil d’emplois est ajouté de façon à éviter que des communes essentiellement résidentielles, comportant peu d’emplois, soient considérées comme des pôles. Au sein du pôle, la commune la plus peuplée est appelée commune-centre. Si un pôle envoie au moins 15 % de ses actifs travailler dans un autre pôle de même niveau, les deux pôles sont associés et forment ensemble le cœur d’une aire d’attraction. - Les communes qui envoient au moins 15 % de leurs actifs travailler dans le pôle constituent la couronne de l’aire. La définition des plus grandes aires d’attraction des villes est cohérente avec celle des « cities » et « aires urbaines fonctionnelles » utilisées par Eurostat et l’OCDE pour analyser le fonctionnement des villes. Le zonage en aires d’attraction des villes facilite ainsi les comparaisons internationales et permet de visualiser l’influence en France des grandes villes étrangères. Ainsi, sept aires ont pour commune-centre une ville localisée à l’étranger (Bâle, Charleroi, Genève, Lausanne, Luxembourg, Monaco et Sarrebruck). Les aires sont classées suivant le nombre total d’habitants de l’aire en 2017. Les principaux seuils retenus sont : Paris, 700 000 habitants, 200 000 habitants et 50 000 habitants. Les aires dont le pôle est situé à l’étranger sont classées dans la catégorie correspondant à leur population totale (française et étrangère). Les aires d’attraction des villes, datées de 2020, ont été construites en référence aux déplacements domicile-travail connus au recensement de 2016. Les fichiers téléchargeables proposent les caractéristiques des aires d’attraction des villes (tranche de taille, nombre de communes) et la composition communale des aires d’attraction des villes.

  • Le jeu de données contient l'enveloppe de la crue centennale modélisée des principaux cours d'eau de Lorraine et de la circonscription administrative de bassin Rhin-Meuse. En Lorraine et surla circonscription administrative de bassin Rhin-Meuse lorsqu'elles ont été produites. ** Crue centennale modélisée : Zone exposée à la crue théorique calculée à partir de l''analyse des crues passées et qui a une chance sur cent de se produire chaque année. On peut aussi dire que la crue centennale se produit en moyenne dix fois par millénaire. Sur le cours d''eau Moselle, c'est la crue de 1947 modélisée qui a été représentée dans la couche crue centennale modélisée car sa période de retour est supérieure à 100 ans. AVERTSISSEMENT : L'atlas des zones inondables est composé de trois types de zonage : (la crue centennale modélisée,la surface obtenue par la méthode hydrogéomorphologique, les crues historiques. Ces derniers résultent de méthodes différentes et ont donc une signification différente. Toute exploitation ou représentation de ces données doit être fait en connaissance de cause avec une distinction des différentes zonages. Les données produites sur les Territoires à risque inondation important (TRI) dans le cadre de la Directive inondation n’ont pas été ajoutées aux données de l’Atlas des zones inondables (AZI) produites antérieurement. Il convient de les rajouter pour compléter l’AZI.

  • Communes vosgiennes ayant un ou plusieurs projets financés par le Plan de relance. Données DDT88/SUH/BLSA

  • Couche d’information géographique utilisable au 1/100 000ème produite dans le cadre de l’élaboration du Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) 2014, localisant la sous-trame des milieux anthropisés. Une sous-trame représente l’ensemble des espaces représentant un même type de milieux et formant un réseau plus ou moins connecté. Il s'agit là des espaces occupés par des gravières, carrières, sites miniers, etc. Cette sous-trame regroupe également les espaces artificialisés (espaces verts urbains, friches, etc.).

  • Le jeu de de données contient la composante suivante du SRCE : obstacles à la fonctionnalité des continuités écologiques via cours d'eau ou petites routes et chemins (ou obstacles liés aux infrastructures de transport) Dans un tampon de 400 m de part et d'autres des lignes de corridors tracées, ont été répertoriées toutes les intersections entre les réseaux impactants et : - d'une part les réseaux peu impactants, - d'autres part les cours d'eau. Seules ont ete conservées les intersections situées dans un angle approximatif de 45° par rapport a l'axe principal du corridor. Un nettoyage manuel a permis d'éliminer certaines aberrations ou certaines intersections correspondant a des réseaux routiers trop importants (zones urbaines par exemple). Plus on s'éloigne du centre du corridor écologique, plus il y a de chances de quitter les zones de perméabilité et de concerner des villes et villages. C¡¦est pourquoi, les obstacles ont été relevés sur une largeur légèrement plus étroite que celle du corridor. En tout état de cause, seules les analyses locales permettent de définir les vrais enjeux concernant les obstacles. Un total de 87 obstacles potentiels (hors ROE) a ainsi été défini parmi lesquels : - 21 sont lies a des intersections réseaux impactants/réseaux peu impactants, - 66 a des intersections réseaux impactants/cours d"eau. Seule une expertise sur site permettra de définir le niveau de franchissabilité de ces obstacles. (Source : SRCE, Vol 2, Page 48)

  • Prélocalisation de zones humides dans les Pays de la Déodatie et Pays de Remiremont et de ses vallées: Le Pays de la Déodatie s’étend sur 111 communes regroupées au sein de la Communauté de communes de Bruyères Vallons des Vosges (34 communes) et de la communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges (77 communes). Le Pays de Remiremont et de ses vallées s’étend sur 40 communes regroupées au sein de la Communauté de communes des Hautes Vosges (22 communes), de la Communauté de communes des Ballons des Hautes Vosges (8 communes) et de la Communauté de communes de la Porte des Vosges Méridionales (10 communes). Etude qui a permis de rassembler, de compléter et de préciser les informations disponibles sur les milieux humides du territoire. Au total, une superficie totale de 56 857,78 ha peut être qualifiée de zones humides probables soit 26,3 % de la surface des 151 communes étudiées. Etude a d’ores et déjà permis de : - Définir la trame humide intégrée dans la TVB locale (rendu à l’automne 2021 - Lancer des inventaires de ZHE (par la CASDDV en cours et par 7 communes de l’amont de la Vologne) en simplifiant et en améliorant la phase de terrain - Intégrer des préconisations d’aménagement dans plusieurs documents d’urbanisme Rappelons pour terminer que cet inventaire n’a pas de portée réglementaire mais reste un précieux outil d’information et de concertation. Pour toutes informations sur les zones humides, vous pouvez contacter : DREAL GRAND EST/Service Eau,Biodiversité,Paysages/Pôle Eau Rhin-Meuse 03-87-62-01-65

  • Le jeu de données contient l'enveloppe de la crue centennale modélisée des principaux cours d'eau de la circonscription administrative de bassin Rhin-Meuse. Sur la circonscription administrative de bassin Rhin-Meuse, lorsqu'elles ont été produites. ** Crue centennale modélisée : Zone exposée à la crue théorique calculée à partir de l''analyse des crues passées et qui a une chance sur cent de se produire chaque année. On peut aussi dire que la crue centennale se produit en moyenne dix fois par millénaire. Sur le cours d''eau Moselle, c'est la crue de 1947 modélisée qui a été représentée dans la couche crue centennale modélisée car sa période de retour est supérieure à 100 ans. AVERTSISSEMENT : L'atlas des zones inondables est composé de trois types de zonage : (la crue centennale modélisée,la surface obtenue par la méthode hydrogéomorphologique, les crues historiques. Ces derniers résultent de méthodes différentes et ont donc une signification différente. Toute exploitation ou représentation de ces données doit être fait en connaissance de cause avec une distinction des différentes zonages. Les données produites sur les Territoires à risque inondation important (TRI) dans le cadre de la Directive inondation n’ont pas été ajoutées aux données de l’Atlas des zones inondables (AZI) produites antérieurement. Il convient de les rajouter pour compléter l’AZI.

  • Zone définie chaque année où l'ensemble des cultures favorables (céréales d'hiver et luzerne) sont prospectées par les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) dans le cadre de la campagne annuelle de recensement des terriers de hamster.