From 1 - 10 / 224
  • Découpage des communes de métropole, GEOFLA édition 2014

  • Etablissements Finess ouverts de métropole, avec le code catégorie d'activité 402 - Jardin d'enfant spécialisé

  • Localisation des sites de baignades en France métropolitaine (2012)

  • Découpage prévisionnel des régions de France métropolitaine, adopté par le Parlement. Cette réforme territoriale entrera en vigueur le 1er janvier 2016.

  • Isochrones à 45 minutes des établissements (Finess) ayant un service d'urgence (Arhgos) en métropole.

  • Etablissements Finess ouverts de métropole, avec le code catégorie d'activité 209 - Service Polyvalent Aide et Soins A Domicile (S.P.A.S.A.D.)

  • Ensemble des établissements juridiques (EJ) du répertoire Finess géolocalisés par la BD Adresse pour la Réunion

  • Les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) sont des regroupements de communes ayant pour objet l'élaboration de « projets communs de développement au sein de périmètres de solidarité ». Ils sont soumis à des règles communes, homogènes et comparables à celles de collectivités locales. Les informations présentées ici concernent les EPCI à fiscalité propre : - Communauté Urbaine (CU) ; - Communauté d'Agglomération (CA) ; - Communauté de Communes (CC) ; - Syndicat d'Agglomération Nouvelle (SAN) ; - Métropole (ME). Les EPCI sont diffusés sur leur périmètre connu au 01/01/2014. Le référentiel communal a été mis à jour dans la géographie de référence au 01/01/2013.

  • Appartenance des communes à un CLS. Le Contrat Local de Santé (CLS) n’est pas un dispositif mais un outil proposé par la loi HPST, qui articule les dispositifs avec leurs leviers financiers propres. Le CLS est signé entre la commune ou l’EPCI concerné, l’Agence Régionale de Santé et la préfecture de région concernée. Peuvent également être signataires selon les cas l’assurance maladie, l’éducation nationale, des associations, etc. Le CLS définit les fonctions de chacun dans le domaine de la santé sur le territoire concerné, il a donc pour objectifs de ; -Renforcer la cohérence intersectorielle et inter dispositifs des actions de santé en mutualisant les moyens (principe de transversalité et de cohésion) ; -Valoriser les actions existantes ; -Etre souple et adaptable au territoire, en répondant aux besoins de proximité (principe de territorialisation) -S’appliquer à des zones prioritaires pour agir essentiellement sur la promotion de la santé, la santé mentale et l’accès aux soins (principe d’agir sur la santé par l’angle des inégalités sociales)

  • Etablissements de soins de suite et réadaptation (SSR) spécialisés sur les affections de l'appareil locomoteur.